Les Tortues

Le trafic

Le trafic : un Buisines plus que lucratif . Même les parties d’animaux morts , chassés et consommés se monnaient au prix fort . Rien n’est jeté , tout est vendu , et cela perdure malgré des mesures de protection de la faune et flore mise en place dans presque tous les pays. Ex. cette carapace de tortue vendue 2 à 5 Euros au Venezuela est revendue en bout de chaine à 4000 Euros , une plus-value de 800 % . Elle sera transformée en boutons , boucles de ceinture , peignes et barrettes a cheveux etc...

trafic-de-tortues-venezuele-5.png

 

Apres une longue route sur les pistes , nous voilà arrivés dans le village  de Awala- Yalimapo , ou à quelques centaines de mètre de là se trouve la plage des Hattes une plage de 5Km de long  et l’un des plus important  site de ponte au monde  des tortues Luth . Cette plage est à l’extrême Nord-Ouest de la Guyane ou le fleuve la Mana fais frontière avec le Surinam .

 

000054-6.jpg

 

On s’installe dans notre carbet à 50 mètres de la plage , dans un confort rudimentaire mais ou  une petite sieste dans nos hamacs nous fera le plus grand bien . La nuit sera longue et piquante , cet endroit étant réputé également pour ses nuées de moustiques , qui ne nous laisserons aucun répit l’lorsque nous prospecterons les 5 Km de plage .

 

000053-6.jpg

 

Il est environs 11h30 ,et  après avoir arpenté la plage depuis plus de 4h soudain une forme sombre émerge tout doucement des flots à la lueurs de nos lampes frontales . Une tortue Luth , elle marque un long  arrêt entre flots et sable de la plage , comme pour s’assurer qu’elle est bien arrivée au bon endroit .

 

000048-1.jpg

 

Elle est magnifique , énorme , imposante et dans la pénombre de la plage uniquement éclairée par nos lampes frontales elle semble encore plus massive . Elle doit bien mesurée 2 m 20 de long et presque autant de large avec ses grandes nageoires déployées .

 

000047-1.jpg

 

La tortue se dirige sans hésiter vers le haut de la plage distant de 150 à 200 m , elle progresse avec mal sur le sable fin qui glisse sous elle . Cette phase de ponte correspond à l’horaire des marées , et débute vers le mois de Mars .

 

000046-1.jpg

 

La tortue Luth ou Dermochelys coriacea peut mesurée 2.8 m de long et pesée de 450 à 900 kg pour les grandes femelles . Elle peuvent pondre jusqu’à 1 millier d’œufs par saison , mais peux de jeunes vont à leur tour revenir sur cette plage qui les a vu naître , les prédations étant nombreuse sans compter le braconnage ou les sujets pris dans les filets des pêcheurs.

 

000045-1.jpg

 

Elle est enfin arrivée à l’endroit choisir et commence à creuser avec ses nageoires arrières  , sur un sol sableux ou ses congénères qui l’on précédée ont déjà fortement labouré le site. Il est 0h30 du matin .

 

000042-1.jpg

 

Avec ses puissantes nageoires elle mettra environ 40 minutes à creuser un trou profond de presque 1 m . Nous ne sommes plus les seuls spectateurs autours de la tortue . Il y a des chercheurs Français du CNRS , un couple d’Allemands , des Hollandais , tous à distance respectable et frontales éteintes pour ne pas déranger la tortue.

 

000043-1.jpg

 

Il est 1h15 quand la tortue arrête de creuser et , presque immédiatement après se met à pondre . Les œufs sont blancs et de la taille d’une balle de Ping pong . Depuis sa sortie de l’eau , la tortue n’a cessé de sécréter un liquide oculaire qui protège et qui empêche la cornée de se déshydrater , mais pas que ; par ce moyen la tortue expulse également  les excès de sel . On dirais presque qu’elle pleure.

 

000041-1.jpg

 

Il est 2h du matin et il semble que la ponte se termine . Impressionnant le tas d’œufs , le trou d’un mètre de profond est déjà remplis à plus de la moitié . La tortue marque un temps d’arrêt avant de refermer soigneusement le trou , elle semble éreintée.

 

000044-1.jpg

 

Il est presque 3h du matin quand la tortue Luth termine d’aplanir son nid . Elle se repose un instant et puis se tourne vers la mer et entreprend le voyage en sens inverse . Elle disparaitra dans les flots aussi doucement et discrètement qu’elle est apparue sur cette plage . Si tout va bien elle reviendra l’an Prochain .

Cet animal , dont l 'espèce a vu le jour il y a 90 millions d’années est un vrais descendent de l’époque des dinosaures . La tortue Luth peut vivre une cinquantaine d’années , plonger à plus de 1000 mètres de profondeur et rester sous l’eau plus de 80 minutes . Son repas préféré , les méduses.

 

000038-1.jpg

 

Au petit matin , il ne reste qu’un grand espace complètement labouré , seule trace du nid . Au même moment vers les 6h du matin nous avons rencontré une patrouille de gendarmes et gardes de la faune sauvage en patrouille . En effet les sites de pontes  sont régulièrement pillés par des ramasseurs d’œufs , qui la nuit tombée traversent  le fleuve Mana en pirogue pour piller les nids . On retrouve ces œufs sur les étals des marchés au Venezuela et au Brésil.

 

000039-2.jpg

 

Pour les braconniers les nids sont faciles a trouver , il suffit de suivre les impressionnantes traces du passage des Tortues , traces rapidement effacées par la pluie tropicale . Les braconniers viennent donc presque tous les jours avant  que ne disparaissent ces traces . Ces Vénézuéliens ou Brésiliens sont fortement armés et n’hésitent pas à faire feu si l’on s’approche de trop.

 

000040-1.jpg

 

Tout au long de cette plage de 5 km on trouve des coquilles vides d’œufs de tortue Luth , mais pas que ; en Guyane on rencontre 17 espèces de tortues , 6 marines ou aquatiques et 9 terrestres .

Parmi les marines on retrouve la tortue Verte et la tortue olivâtre qui eux aussi viennent pondre sur cette plage . Pour les tortues terrestres je citerais deux très belles espèces , la tortue denticulée et la tortue charbonnière.

 

000055-1.jpg

 

L’ors du creusement de leur nid , les tortues déterrent souvent les œufs de congénères pondus quelques jours plus tôt au même endroit , une aubaine pour les oiseaux et autre varans ou Iguanes.

 

000056-1.jpg

 

Si tout se passe bien , 60 à 70 jours après la ponte et une incubation a plus de 26  °C , les petites tortues se libèrent de leur enveloppes et creusent pour trouver l’air libre . Aussitôt les petits par instinct se dirigent droit vers la mer ou ils disparaissent . Il retrouverons précisément cet endroit qui les a vu naître 6 ou 7 ans plus tard ….sans carte Michelin et sans GPS ….

 

tortue-luth-dermochelys-coriacea-bebe-eclosion-01-2.jpg

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 25/04/2012

 

portrait-mb-pour-id.jpg         Bonjour à toutes et à tous . Bienvenu sur mon site oxybelis52.org que je vous invite a découvrir.

N'hésitez pas à me contacter.

 

                                           Appel important aux détendeurs et éleveurs d’HELODERMES

 

- Avez-vous déjà eu des pontes et reproductions d’Helodermatidae.

- Des naissances de jumeaux vivants ou morts dans l’œuf

- Depuis quand élevez-vous et reproduisez-vous des Hélodermes

- Nombre de naissances du genre SUSPECTUM et/ou HORRIDUM, y compris avec ou sans jumeaux.

-Connaissez-vous d’autres éleveurs d’Hélodermes.

- Eu connaissance de jumeaux nés chez d’autres éleveurs

Cette demande est émise pour l’élaboration d’un ouvrage a paraitre sur les Hélodermes.

- Me faire parvenir vos commentaires sur ; mbviper@estvideo.fr , merci.